chasser le naturel



Virgílio Ferreira

samedi 17 juin 2017

t'es là, près d'une fenêtre grande ouverte


 
comme ça, un matin,
proche de l'équinoxe de printemps
alors que le rougeaud n'a encore pas franchi
les poteries de cheminées les plus basses,
 
t'es là, près d'une fenêtre grande ouverte
dans les premiers courants d'air thermiques
qui ravagent ta nudité d'une fraîcheur joviale
qu'il va te falloir capter, malicieusement,
pour contrer les centigrades à venir.
 
la jouissance d'un plaisir simple
dans l'appareil le plus simple.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire